Articles

Articles parus dans des revues à comité de lecture

  1. « Modelli di incipit nel romanzo realista francese dell’800 », Micromégas, Rome, Bulzoni, XVII-3, 49, septembre-décembre 1990, p. 19-35.
  2. « Pour une poétique de l’incipit », Poétique, Paris, Seuil, 94, avril 1993, p. 131-152.
  3. « Maurice Blanchot : la follia dell’inizio », Studi di letteratura francese, Florence, Leo S. Olschki éditeur, XXII, 1997, p. 215-237.
  4. « Maurice Blanchot : la folie du commencement », Cahiers de l’Association Internationale des Études Françaises, Paris, Les Belles Lettres, 50, 1998, p. 343-375.
  5. « Fenêtres à l’envers (perversions effractions pénétrations) », dans Envers balzaciens, sous la direction d’Andrea Del Lungo et Alexandre Péraud, La Licorne, 56, 2001, p. 87-102 (dans ce même volume, voir aussi l’« Avant-propos », p. 3).
  6. « L’auteur en quête d’auteur : solitude, dépossession, rencontres. Sur Antonio Tabucchi », dans L’Invention du solitaire, sous la direction de Dominique Rabaté, Modernités, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 19, 2003, p. 363-377.
  7. « Plaisirs du titre et souffrances du commencement. À propos d’une ébauche inédite de Balzac », Genesis (Revue internationale de critique génétique), 21, 2003, p. 9-26.
  8. « Les Liaisons dangereuses ou la fin indécidable », dans Le début de la fin, sous la direction de Jonathan Degenève, Textuel, 48, 2005, p. 167-178.
  9. « Impuissances du mal (Balzac, Histoire des Treize) », dans Puissance du mal, sous la direction de Dominique Rabaté et Pierre Glaudes, Modernités, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 29, 2008, p. 63-78.
  10. « Seuils, vingt ans après. Quelques pistes pour l’étude du paratexte après Genette », Littérature (Paris), 161, 2009, p. 98-111.
  11. « Peut-on appliquer la littérature aux études culturelles ? Réflexions sémiologiques autour d’une nouvelle de Maupassant », Verbum. Analecta neolatina, XIII/2, 2012, p. 354-368.
  12. « De Zadig à Vautrin : sur le paradigme indiciaire chez Balzac », dans Lumières romantiques. L’héritage des Lumières dans la littérature romantique, sous la direction de Gianni Iotti et Hélène de Jacquelot, Revue Italienne d’Études Françaises, 3, 2013, p. 275-291.
  13. « Automatic Detection of Reuses and Citations in Literary Texts » (article cosigné avec Jean-Gabriel Ganascia et Pierre Glaudes), Literary and Linguistic Computing (maintenant Digital Scholarship in the Humanities), 29 (3), sept. 2014, numéro spécial Digital Humanities 2013 : Freedom to explore, p. 412-421 (accessible sur Archives ouvertes : http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00977310).
  14. « Sens du regard et construction identitaire. Sur Les Fenêtres », L’Année Baudelaire, 17, 2015, p. 115-128.
  15. « L’intérieur balzacien : du chaos social au désordre organisé », Romantisme, 168, 2015, p. 39-49.
  16. « Éloge du lisible (sur S/Z) », Carnets, revue électronique d’études françaises, série II, numéro spécial 6, Exotopies de Barthes, sous la direction de Maria de Jesus Cabral, Andrea Del Lungo et Franc Schuerewegen, 2016, p. 143-152.
  17. « Éditions et représentations de La Comédie humaine », Genesis (Revue internationale de critique génétique), 44, 2017, p. 81-96.
  18. « L’impossible Bataille de Balzac, ou le Waterloo de l’écriture », dans « La Chose de Waterloo ». Une bataille en littérature, sous la direction de Damien Zanone, CRIN (Cahiers de Recherche des Instituts Néerlandais de langue et de littérature françaises), 63, 2017, p. 76-86.
  19. « Réouverture de la fenêtre. Pour une critique pluraliste », Acta Fabula, vol. 19, n. 1, dossier critique Dix ans de théorie, janvier 2018.

Articles parus dans des ouvrages collectifs

  1. « Les auteurs étrangers dans les manuels italiens », dans La littérature des autres. Place des littératures étrangères dans l’enseignement des littératures nationales, sous la direction de Bernard Veck et Jean Verrier, Paris, Institut National de Recherche Pédagogique, 1995, p. 80-84.
  2. « L’inizio trasgressivo : ironia, parodia e giochi sui modelli », dans Inizi. (Ri)-cominciare, incipit e mito delle origini, sous la direction de Clara Bartocci et Marina Gradoli, Naples, Edizioni Scientifiche Italiane, 1996, p. 45-71.
  3. « Poétique, évolution et mouvement des incipit balzaciens », dans Balzac. Une poétique du roman, sous la direction de Stéphane Vachon, Saint-Denis/Montréal, Presses Universitaires de Vincennes/XYZ éditeur, 1996, p. 29-41.
  4. « Cinema e romanzo : forme di adattamento di opere francesi », dans Modi novecenteschi del raccontare : il cinema e le sue connessioni con la storia della letteratura, Seravezza, CIDI Versilia, 1997, p. 68-80.
  5. « Séduction et envoûtement du lecteur : les “jeux interdits” d’Italo Calvino », dans L’incipit, sous la direction de Liliane Louvel, Poitiers, Publication de la Licorne, Hors série – Colloque III, 1997, p. 169-182.
  6. « Lettres, hiéroglyphes, arabesques », dans Balzac ou la tentation de l’impossible, sous la direction de Robert Mahieu et Franc Schuerewegen, Paris, SEDES, 1998, p. 79-87.
  7. « Les poissons de Bosch, ou le détail “enflé”. Une lecture balzacienne », dans Le détail, sous la direction de Liliane Louvel, Poitiers, Publication de la Licorne, Hors série – Colloque VII, 1999, p. 85-102.
  8. « S/Z, ou les envers de la critique balzacienne », dans Barthes, au lieu du roman, sous la direction d’Alexandre Gefen et Marielle Macé, Paris, Desjonquères/Nota Bene, 2002, p. 111-125.
  9. « Balzac postpostmoderne. L’œuvre-miroir, l’œuvre-réseau, l’hyper-roman », dans Penser avec Balzac, actes du colloque de Cerisy-la-Salle, sous la direction de José-Luis Diaz et Isabelle Tournier, Saint-Cyr-sur-Loire, Christian Pirot, collection « Balzac », 2003, p. 213-224.
  10. « Le génie du non-lieu. Leopardi, Borges, Calvino », dans Le Génie du lieu. Expériences du ravissement, du transport, de la dépossession, sous la direction de Helmut Meter et Pierre Glaudes, Münster-Hamburg-London, LIT Verlag, 2003, p. 155-171.
  11. « Aux seuils de l’œuvre capitale. Poétique et idéologie des préfaces d’Illusions perdues », dans Illusions perdues, Actes du colloque de la Sorbonne, sous la direction de José-Luis Diaz et André Guyaux, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2003, p. 91-103.
  12. « Brouillage et inversion des signes dans La Fête votive. Pour une lecture moderniste de Cladel », dans Léon Cladel, sous la direction de Pierre Glaudes et Marie-Catherine Huet-Brichard, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, collection « Cribles », 2003, p. 87-100.
  13. « Non-lieux balzaciens. Le désert comme territoire a-topique », dans Balzac géographe. Territoires, sous la direction de Philippe Dufour et Nicole Mozet, Saint-Cyr-sur-Loire, Christian Pirot, collection « Balzac », 2004, p. 165-174.
  14. « La frontière du commencement : transitions, transgressions », dans Au commencement du récit, sous la direction de Christine Pérès, Carnières-Morlanwelz, Lansman, 2005, p. 9-15.
  15. « Temps du signe, signes du temps. Quelques pistes pour l’étude du concept de signe dans le roman du XIXe siècle », dans Le Roman du signe. Herméneutique et fiction au XIXe siècle, sous la direction d’Andrea Del Lungo et Boris Lyon-Caen, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, collection « Essais et savoirs », 2007, p. 5-21.
  16. « Pré-, post-, et in media », dans Le début et la fin (roman, B.D., cinéma), sous la direction d’Andrea Del Lungo, publication en ligne dans l’espace « Colloques » du site internet « Fabula » (www.fabula.org), 2007.
  17. « Aux racines de la distinction. Une lecture sociologique de l’œuvre narrative de Delphine de Girardin », dans La littérature en bas-bleus. Romancières sous la Restauration et la Monarchie de Juillet, sous la direction de Andrea Del Lungo et Brigitte Louichon, Paris, Classiques Garnier, 2010, p. 295-315.
  18. « En commençant en finissant. Pour une herméneutique des frontières, dans Le Début et la fin du récit. Une relation critique, sous la direction d’Andrea Del Lungo, Paris, Classiques Garnier, collection « Théorie de la littérature », 2010, p. 7-22.
  19. « Un détail indiciaire : la fenêtre d’Edgar Allan Poe », dans Lectures. Fiction et imaginaire (hommages à Joëlle Gleize), Numéro hors série de la revue Insignis coordonné par Christine Marcandier et Vincent Vivès (www.revue-insignis.com/pages/hommages-a-joelle-gleize), 2011, p. 72-84.
  20. « La réminiscence qui tue (Balzac, Adieu) », dans L’Ombre du souvenir. Littérature et réminiscence (du Moyen Âge au XXIe siècle), sous la direction de Jean-Yves Laurichesse, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 141-155.
  21. « Barbey d’Aurevilly, le “grand exterminateur” », dans La littérature en bas-bleus (II). Les romancières en France de 1848 à 1870, sous la direction de Andrea Del Lungo et Brigitte Louichon, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 27-42.
  22. « Entrer en Stendhalie. Sur l’incipit du Rouge et le Noir », dans Le Rouge et le Noir de Stendhal. Lectures critiques, sous la direction de Martine Reid, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 53-65.
  23. « La répétition du commencement. Sur les faux départs inédits de La Recherche de l’absolu », dans Balzac. L’éternelle genèse, sous la direction de Jacques Neefs, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, 2015, p. 147-165.
  24. « Come ridere sul serio. Forme dell’esprit in Balzac », dans Modi di Ridere. Forme spiritose e umoristiche della narrazione, sous la direction d’Emanuele Zinato, Pisa, Pacini, collection « Studi di letterature comparate », 2015, p. 113-133.
  25. « Editorial genesis : From comparing texts (product) to interpreting rewritings (process) », (article cosigné avec R. Mahrer, R. de Angelis, A. Grésillon, J.-L. Lebrave, V. Nicollier, Th. Poibeau, F. Mélanie-Becquet et B. Vauthier), dans Writing(s) at the Crossroads. The process-product interface, sous la direction de Georgeta Cislaru, Amsterdam-Philadelphia, John Benjamins Publishing Company, 2015, p. 151-170.
  26. « “Du Balzac arrangé par d’Aurevilly” : sur le recueil des Maximes et Pensées de Balzac édité en 1856 », dans Barbey d’Aurevilly. Perspectives critiques, sous la direction de Pierre Glaudes et Marie-Françoise Melmoux-Montaubin, Paris, Classiques Garnier, coll. « Colloques de Cerisy », 2016, p. 231-247.
  27. « Les raisons d’un oubli. Quelques remarques sur l’exclusion des femmes du canon littéraire au tournant du xxe siècle », dans La littérature en bas-bleus (III). Les romancières en France de 1870 à 1914, sous la direction d’Andrea Del Lungo et Brigitte Louichon, Paris, Classiques Garnier, collection « Masculin/Féminin dans l’Europe moderne », 2017, p. 23-36.
  28. « Une poétique de la composition. Les chapitres mobiles du Cousin Pons », dans Relire Le Cousin Pons, sous la direction de Pierre Glaudes et Éléonore Reverzy, Paris, Classiques Garnier, 2018, p. 33-48.
  29. « La méthode sociologique balzacienne, ou comment subvertir l’enquête sociale et la statistique morale », dans Balzac, l’invention de la sociologue, sous la direction d’Andrea Del Lungo et Pierre Glaudes, Paris, Classiques Garnier, 2018, p. 97-115 (dans ce même volume, voir aussi l’« Introduction », cosignée avec P. Glaudes, p. 7-10).
  30. « Balzac penseur post-mortem. Sur le recueil des Maximes et pensées paru chez Plon en 1852 », dans Balzac penseur ?, sous la direction de Francesco Spandri, Paris, Classiques Garnier, sous presse.